Publications du Service canadien des forêts

Performance of young jack pine trees originating from two different branch angle traits under different intensities of competition. 2000. Larocque, G.R. Annals of Forest Science 57: 635-649.

Année : 2000

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 20477

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

Le développement de jeunes pins gris (Pinus banksiana Lamb.), issus d'arbres parents localisés dans un verger à graines et différenciés par deux caratères d'angle des branches, a été analysé sous différentes intensités de compétition avec des mesures morphologiques de développement des cimes et d'efficacité de croissance. Les semis ont été plantés selon un dispositif en parcelles divises à cinq niveaux d'espacement (0,5 m, 0,75 m, 1,0 m, 1,5 m et 2,0 m), deux classes d'angles des branches, trois blocs et quatre répétitions. Le taux relatif de croissance en diamètre à hauteur de poitrine (dhp) a presque doublé de l'espacement le plus serré à l'espacement le plus large. La largeur de la cime, le rapport cime-hauteur et les rapports de densité et de masse des aiguilles ont diminué de façon significative avec une diminution de l'espacement initial. Ces résultats indiquent que l'efficacité des couronnes du pin gris à occuper leur espace de croissance et la proportion de tissu assurant la photosynthèse par rapport à la proportion de tissu qui respire a été affectée négativement par la compétition. La concentration en azote des aiguilles, qui a diminué avec une réduction de l'espacement, a été reliée de façon significative au rapport de masse des aiguilles. La variation, en fonction de la taille de arbres, des rapports de croissance en diamètre sur la biomasse foliaire et le contenu en azote des aiguilles indique que, en l'absence de compétition sévère, les petits arbres ont produit plus efficacement de la matière ligneuse par unité de tissu photosynthétique et d'azote que les gros arbres et que cette tendance s'est inversée à mesure que l'espacement diminuait. L'angle de branchaison des arbres ne s'est pas révélé présenter un avantage significatif pour le développement des cimes et la croissance des tiges.

Dernière mise à jour :