Publications du Service canadien des forêts

Early understory successional changes following clearcutting in the balsam fir-yellow birch forest. 2000. De Grandpré, L.; Archambault, L.; Morissette, J.L. Écoscience 7(1): 92-100.

Année : 2000

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 20445

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

La réponse des communautés végétales aux perturbations est influencée par les stratégies vitales des espèces ainsi que par la nature des perturbations. Les changements dans la composition des communautés de sous-bois ont été décrits à la suite d'une coupe totale dans le domaine de la sapinière à bouleau jaune du Bas-Saint-Laurent, Québec, Canada. Des coupes totales de 5, 10 et 20, ans ainsi que des peuplements matures ont été échantillonnés. Dans chacune de ces communautés, le recouvrement des herbacées, fougères et arbustes a été estimé dans dix quadrats circulaires de 400 m2. Le long d'un transect de 150 m traversant le centre de chacun des quadrats, la densité de semis d'espèces commerciales a été mesurée dans dix quadrats de 4 m2. Une analyse des correspondances détendancées a été utilisée (valeurs de recouvrement) pour décrire les changements récents au sein des communautés de sous-bois. Les différences de composition ont été évaluées à l'aide d'une analyse des correspondances, en utilisant les données sous forme de présence/absence. Les résultats montrent que la période de temps écoulé depuis la coupe influe sur les changements au sein des communautés de sous-bois. Les dix années qui ont suivi la coupe se caractérisent par une dominance des espèces pionnières. Une diminution de l'hétérogénéité floristique est associée à la coupe totale. Les espèces herbacées qui s'enracinent superficiellement au sol sont les plus affectées par la coupe totale. L'effet de la coupe totale chez les semis d'espèces commerciales se caractérise par une diminution de la densité et du coefficient de distribution des espèces intolérantes et semi-tolérantes à l'ombre (principalement des bouleaux blancs et des bouleaux jaunes) qui s'est produite au cours de la période qui a suivi la coupe. Dans les vieilles coupes, l'érable à sucre est l'espèce dominante dans la classe des semis. Les résultats suggèrent que la coupe totale dans le domaine de la sapinière à bouleau jaune pourrait contribuer à changer rapidement la composition de la strate des semis en une strate dominée par des espèces tolérantes à l'ombre. La dominance de l'érable à épis dans la strate arbustive des vieilles coupes totales pourrait être reliée à ce phénomène. La réduction importante de lumière parvenant jusqu'au sous-bois sous un couvert d'érables à épis contribuerait à augmenter la mortalité des semis des espèces intolérantes. La coupe totale pourrait aussi avoir des effets néfastes sur certaines espèces de sous-bois qui requièrent des conditions particulières avant de pouvoir s'établir dans un site. Puisque la coupe totale tend à homogénéiser l'environnement sur de vastes étendues, elle pourrait empêcher le rétablissement de certaines espèces de fin de succession.