Publications du Service canadien des forêts

On species occupancy-abundance models. 2002. He, F.; Gaston, K.J.; Wu, J. Écoscience 9(1): 119-126.

Année : 2002

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 19662

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

En macroécologie, une des idées les plus répandues est la relation positive que l’on observe entre la répartition et l’abondance des espèces. On peut comprendre cette relation grâce à des descriptions statistiques et une analyse des mécanismes biologiques. Plusieurs modèles statistiques et mathématiques ont été utilisés pour décrire, résumer, interpréter et prédire cette relation positive, comme les modèles de Poisson, binominal négatif, de Nachman, de puissance et le modèle logistique. Dans cette étude, nous proposons un modèle utilisant trois paramètres. Le modèle décrit comment l'occupation d'un lieu dépend de la densité et de la répartition spatiale des espèces. Le modèle peut être généralisé en prenant en considération l'équilibre entre les processus de colonisation et d'extinction d'une métapopulation, ce qui fournit la base mécanique du modèle. Une procédure de vraisemblance maximale a été développée pour estimer les paramètres. Plusieurs modèles de présence-absence et d'abondance ont été testés grâce à des données de répartition d'espèces d'oiseaux et d'arbres. Le modèle général donne les meilleurs résultats avec les deux ensembles de données, bien que les modèles de Nachman (pour les oiseaux) et logistique (pour les arbres) soient recommandés car ils ne font appel qu'à deux paramètres. Enfin, nousdiscutons des façons de quantifier les patrons de présence-absence et d'abondance et de déterminer les courbes du nombre d'espèces en fonction de la superficie selon leur présence.