Publications du Service canadien des forêts

La biodiversité des collemboles et les débris ligneux après-coupe. 2001. Chagnon, M.; Paré, D.; Brais, S. Le naturaliste canadien 125 : 122-125.

Année : 2001

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 19587

La langue : Français

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Abstract

Les collemboles sont de petits insectes dont la taille varie entre 100 µm à 2 mm. Ils consomment principalement des champignons, des spores et de la matière organique en décomposition et on les trouve en très grande quantité dans la litière et les sols des écosystèmes forestiers. Avec les autres organismes de la pédofaune (ex. acariens, enchytraides...), les collemboles participent au maintien de l'équilibre nutritionnel des sols par la décomposition et le recyclage des nutriments (Hanlon, 1981; Anderson, 1988). Des études récentes menées dans des érablières du Québec ont démontré une relation entre la dominance d'espèces indicatrices et certaines propriétés du sol qui étaient associées à la qualité et la teneur en matière organique, incluant le pH, le carbone, l'azote et le ratio C/N (Chagnon et al., 2000ab). En 1998, afin de poursuivre ces études sur l'utilisation des collemboles comme bioindicateurs et d'étendre nos connaissances sur ces organismes à des écosystèmes plus nordiques, nous avons entrepris des études en des lieux forestiers situés en forêt boréale.