Publications du Service canadien des forêts

Growth, physiology, and leachate losses in Picea glauca seedings (1+0) grown in air-slit containers under different irrigation regimes. 2001. Lamhamedi, M.S.; Lambany, G.; Margolis, H.; Renaud, M.; Veilleux, L.; Bernier, P.Y. Can. J. For. Res. 31: 1968-1980.

Année : 2001

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 19578

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

La réflectométrie dans le domaine temporel a été utilisée pour gérer l’irrigation et le lessivage en contrôlant la teneur en eau dans la rhizosphère de semis d’épinette blanche (Picea glauca (Moench) Voss) (1+0) produits dans des récipients à parois ajourées sous tunnel. Les semis ont été soumis à quatre régies d’irrigation (v/v: IR-60%, IR-45%, IR-30% et IR-15%) durant la première saison de croissance afin d’évaluer leurs effets sur la croissance, les échanges gazeux, l’absorption des éléments nutritifs, les glucides, l’architecture des racines et le lessivage. Au Québec, les producteurs maintiennent généralement des teneurs en eau élevées (>50%, v/v) lors des différentes phases de croissance des semis. La précision et la faisabilité de diminuer les teneurs en eau ont été confirmées sans affecter les caractéristiques des semis à la fin de la première saison de croissance. Cependant, les semis soumis à la régie IR-15% ont montré une hauteur, un diamètre au collet, des masses sèches des racines et des parties aériennes, une surface et une longueur des racines, une photosynthèse nette et un contenu en éléments nutritifs significativement inférieurs comparativement aux semis croissant sous les régies IR-30%, IR-45% et IR-60%. Par comparaison aux régies IR-30% et IR-45%, le maintien de la régie IR-60% n’a pas permis une augmentation en termes de croissance des racines, des parties aériennes, d’absorption des éléments nutritifs et des sucres. Les semis croissant sous les régies IR-15%, IR-30% et IR-45% ont respectivement utilisé approximativement 28, 37 et 46% de la quantité d’eau appliquée dans le cas de la régie IR-60%. Les pertes en éléments nutritifs incluant les anions et les cations sous la régie IR-60% sont plus élevées par comparaison aux autres régies. Le maintien d’une teneur en eau dans la rhizosphère qui tient compte du stade de développement des semis a été suggéré en vue d’optimiser la croissance et d’éviter les excès d’irrigation et de lessivage.

Dernière mise à jour :