Publications du Service canadien des forêts

Changes in hemlock looper (Lepidoptera: Geometridae) pupal distribution through a 3-year outbreak cycle. 2001. Hébert, C.; Jobin, L.J.; Berthiaume, R.; Coulombe, C.; Dupont, A. Phytoprotection 82: 57-63.

Année : 2001

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 19570

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

La distribution des chrysalides de l'arpenteuse de la pruche, Lambdina fiscellaria, a été étudiée au cours d'un cycle épidémique d'une durée de trois ans près du Lac Princeton sur l'île d'Anticosti au Québec. Au total, 10 sapins ont été coupés et toutes les chrysalides ont été comptées sur le tronc et les branches (partie non-foliée vs foliée) de la cime inférieure, médiane et supérieure, ainsi que sur le tronc sous la cime. En condition pré-épidémique, les chrysalides ont principalement été trouvées sur les branches des cimes médianes et supérieures. Durant l'épidémie, la densité des chrysalides n'a pas augmenté dans ces sites de pupaison et les larves se sont surtout transformées en chrysalides sur le tronc, à partir du sol jusque dans la cime médiane, ainsi que sur les branches de la cime inférieure. Peu de chrysalides ont été trouvées sur la partie foliée des branches en période post-épidémique, la plupart étant trouvées sur la partie basale non-foliée qui apparaît comme un endroit préférentiel pour la pupaison de l'arpenteuse de la pruche. De façon à optimiser la détection des augmentations de populations dans les réseaux de surveillance, des pièges à chrysalides devraient être placés à hauteur de poitrine sur le tronc de sapins baumiers.

Dernière mise à jour :