Publications du Service canadien des forêts

Fourteen-year growth response of young lodgepole pine to repeated fertilization. 2002. Kishchuk, B.E.; Weetman, G.F.; Brockley, R.P.; Prescott, C.E. Canadian Journal of Forest Research 32(1): 153-160.

Année : 2002

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 19552

La langue : Anglais

Disponibilité : Commander une copie papier (gratuite), PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

Quatre taux de N (0, 50, 100 et 150 kg·ha–1) avec ou sans un mélange d'engrais contenant P, K, S, Ca, Mg et des micro-éléments ont été appliqués dans un peuplement de pin lodgepole (Pinus contorta var. latifolia Engelm.) quatre fois sur une période de sept ans. Quatorze ans après la première application, la surface terrière et le volume moyens étaient significativement plus élevés dans les traitements contenant les deux taux de N les plus élevés avec le mélange d'engrais. La surface terrière et le volume moyens des arbres étaient respectivement 38 et 42% plus élevés dans le traitement avec le plus haut taux de N (525 kg·ha–1) combiné au mélange d'engrais que dans le traitement témoin. La surface terrière et le volume moyens des arbres étaient respectivement 27 et 25% plus élevés dans le traitement avec le taux intermédiaire de N (350 kg·ha–1) combiné au mélange de fertilisant que dans le traitement témoin. La fertilisation n'a pas significativement augmenté la croissance en hauteur. La croissance en hauteur n'a pas été significativement affectée par la fertilisation. Les deux plus hauts taux de N (quatre applications de plus 100 kg N·ha–1) combinés au mélange d'engrais étaient nécessaires pour obtenir une augmentation significative de croissance. L'ajout de N seul ou du mélange d'engrais seul avait un effet négatif sur la surface terrière et le volume moyens des arbres. L'ajout des plus hauts taux de N sans le mélange d'engrais a causé une diminution de la concentration de S total et de S sous forme de SO4 et a augmenté le rapport N/S. L'ajout des plus hauts taux de N sans le mélange d'engrais a aggravé une légère déficience en K. Les réactions aux plus hauts taux de N combinés au mélange de fertilisant sont attribuables principalement à S.