Publications du Service canadien des forêts

Post-diapause development of sympatric Choristoneura Occidentalis and C. Retiniana (Lepidoptera: Tortricidae) and their hybrids. 1985. Volney, W.J.A.; Liebhold, A.M. The Canadian Entomologist 117(12): 1479-1488.

Année : 1985

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 19255

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (demande par courriel)

Résumé

L’émergence des hibernacles des Choristoneura occidentalis de stade 2 s’est avérée plus variable mais plus tardive que celle de C. retiniana. Cependant, le développement des stades initiaux a été plus rapide chez C. occidentalis, compensant ainsi pour la disparité du temps d’émergence, de sorte que les deux espèces sont parvenues au 6ième stade simultanément. On a noté aucune différence dans le développement des deux espèces après le 6ième stade. Quoique ces deux espèces montrent différentes stratégies de poursuite de leurs ressources au début de leur cycle vital, leur isolation temporelle est improbable. On n’a pas observé de morphe en rapport avec le type de développement chez aucune des deux espèces, mais on a noté plusieurs cas d’individus qui, s’étant développés plus rapidement (ou lentement) à un stade donné, se sont développé plus lentement (ou rapidement) que la moyenne au stade suivant. Ceci était indiqué par des corrélations négatives entre les durées de développement. Ces corrélations ont réduit la variation du temps d’émergence des adultes, indiquant l’existence d’homéostasie du développement au sein des populations. Ces corrélations négatives entre les durées de développement étaient plus communes chez C. occidentalis qui montrait aussi la variabilité la plus grande de l’émergence printannière. Les hybrides se sont avérés intermédiaires pour la plupart des traits du développement.

Dernière mise à jour :