Publications du Service canadien des forêts

Inoculation of lodgepole pine with four blue-stain fungi associated with mountain pine beetle, monitored by a heat pulse velocity (HPV) instrument. 1990. Yamoka, Y.; Swanson, R.H.; Hiratsuka, Y. Canadian Journal of Forest Research 20(1): 31-36.

Année : 1990

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 19182

La langue : Anglais

Disponibilité : Commander une copie papier (gratuite), PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

Lors de deux expériences sur le terrain, on a inoculé à des Pins lodgepole (Pinuscontorta Dougl. var. latifolia Engelm.) sains âgés de 80 ans quatre champignons du bleu associés aux arbres attaqués par le Dendroctone du pin ponderosa (Dendroctonusponderosae Hopk.). Des inoculats d'Ophiostomaclavigerum (Robins.-Jeff. & Davids.) Harrington, O. huntii (Robins.-Jeff.) de Hoog & Scheffer, O. montium (Rumb.) von Arx et O. minus (Hedge.) H. & P. Sydow ont été cultivés sur de la sciure. L'inoculat a ensuite été déposé sous l'écorce sur deux zones (8 sur 5 cm) situées l'une au-dessus de l'autre et séparées de 15 cm, espace sur lequel on a posé des capteurs de vitesse de l'échange calorifique. On a contrôlé quotidiennement les vitesses d'échange calorifique sur les arbres inoculés pendant 4 semaines. Lors des deux expériences, dans les sections auxquelles on avait inoculé O. clavigerum, les vitesses étaient notablement réduites de 10 à 13 jours après l'inoculation. Lors des deux expériences, l'aubier sous la zone d'inoculation était visiblement altéré et envahi par le champignon. Les trois autres champignons n'ont pas entraîné de réduction marquée de la vitesse. Ces résultats ont prouvé la capacité d'O. clavigerum d'envahir l'aubier fonctionnel et de faire cesser l'écoulement de la sève en peu de temps; ils confirment une fois de plus le rôle de ce champignon dans la mortalité des arbres attaqués par le Dendroctone du pin ponderosa.