Publications du Service canadien des forêts

Evidence for low genetic diversity and metapopulation structure in Canada yew (Taxus Canadensis): considerations for conservation. 2001. Senneville, S.; Beaulieu, J.; Daoust, G.; Deslauriers, M.; Bousquet, J. Can. J. For. Res. 31: 110–116.

Année : 2001

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 18937

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

L’if du Canada (Taxus canadensis Marsh.) est un gymnosperme de sous-bois qui croît dans les forêts mixtes et feuillues du nord-est de l’Amérique du Nord. Cet arbuste ne possédait aucune valeur économique jusqu’à la découverte récente du paclitaxel, ou TAXOL®, un médicament qui peut être extrait de son feuillage et être utilisé pour le traitement de certains cancers. L’augmentation des pressions de récolte dans les populations naturelles de cette espèce pourrait affecter son bassin génique. L’objectif de cette étude était d’estimer les niveaux de diversité génétique et de structure des populations de l’if du Canada avant que des effets importants dûs à la récolte se fassent sentir. Six populations naturelles d’ifs du Canada ont été échantillonnées au Québec. La diversité génétique a été estimée à l’aide de 22 loci codant pour 12 systèmes enzymatiques. En ce qui concerne la population totale, le nombre d’allèles par locus était 1,32, le pourcentage de loci polymorphes était 26,5% et le taux d’hétérozygotie observée était 0,102. Les résultats montrent que l’if du Canada est génétiquement moins diversifié que les autres espèces d’ifs ainsi que la plupart des espèces de gymnospermes. Toutefois, le niveau de différentiation des populations était beaucoup plus élevé (FST = 10,2%) que celui des autres conifères et espèces d’arbres poussant dans la zone tempérée boréale. Des hypothèses relevant de la biogéographie de l’espèce et d’une probable structure de métapopulation sont proposées pour expliquer les tendances observées.

Dernière mise à jour :