Publications du Service canadien des forêts

Canadian boreal forest ecosystem structure and function in a changing climate: impact on fire regimes. 1997. Weber, M.G.; Flannigan, M.D. Environmental Reviews 5(3/4): 145-166.

Année : 1997

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 18860

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (demande par courriel)

Résumé

Les régimes d'incendies en forêt boréale, incluant l'intensité des feux, la fréquence, la saisonnalité, la dimension, le type (couronne contre surface) et la sévérité (profondeur du brûlé), constituent un facteur organisateur des paysages de la forêt boréale et dépendent fortement du climat. Dans cette revue, les auteurs combinent ce qui est connu au sujet de la dynamique des forêts boréales à partir d'études paléologiques avec l'information dérivée du climat dans l'état de l'art ainsi que les modèles de végétation, afin de présenter des scénarios possibles d'impact des changements climatiques anticipés sur la structure et le fonctionnment des écosystèmes de la forêt boréale, surtout en relation avec les régimes d'incendies. Ils revoient les impacts climatiques/atmosphériques anticipés au niveau de l'interaction du feu avec la physiologie des plantes, les communautés, les écosystèmes et finalement les paysages. Toutes les indications provenant de la modélisation vont dans la direction d'une augmentation sans précédent des températures locales et régionales, avec les changements projetés les plus marqués aux hautes latitudes et au cours de l'hiver. Selon les scénarios, on s'attend à ce que les changements climatiques altèrent dramatiquement les écosystèmes des régions boréales et les régimes d'incendies avec lesquels ils sont habituellement en équilibre. Les régimes d'incendies modifiés peuvent être représentés par l'augmentation des surfaces annuellement brûlées parce qu'une saison prolongée d'incendies en augmente la fréquence et la sévérité. Les études de simulations révèlent la possiblité d'une réduction considérable de la surface de la forêt boréale et d'une fragmentation accrue due aux changements climatiques. Le régime d'incendies comme processus écologique est très sensible au changement climatique parce que le comportement du feu réagit immédiatement à l'humidité du combustible, lequel est affecté par les précipitations, l'humidité relative, la température de l'air et la vitesse du vent. Cette interaction entre le changement de climat et le régime d'incendies pourrait potentiellement masquer l'importance des effets directs du réchauffement global sur la distribution des espèces, leurs migrations, leurs substitution et leur extinction. Un tel scénario suggère que le taux et l'ordre de grandeur des changements induits par le régime d'incendies sur les paysages forestiers boréaux pourrait largement dépasser tout ce qui est attendu sur la seule base du réchauffement atmosphérique. Les auteurs discutent les implications socio-économiques d'une altération des régimes d'incendies dans un contexte de changements climatiques, en termes de stratégies adaptées d'aménagement du feu, de la distribution des classes d'âge et de problématiques de régie globale telles que la biodiversité, le cycle du carbone et la séquestration.

Dernière mise à jour :