Publications du Service canadien des forêts

Coupe préparatoire et croissance en surface terrière d'une sapinière de seconde venue à la forêt modèle du Bas-Saint-Laurent, Québec. 2001. Zarnovican, R.; Lussier, J.M.; Laberge, C. Forestry Chronicle 77(4) : 685-695.

Année : 2001

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 18851

La langue : Français

Disponibilité : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

Dans le cadre de travaux sur la régénération naturelle par coupe progressive, une étude a été réalisée sur la croissance du sapin baumier (Abies balsamea [L.] Mill.) en surface terrière 5 ans après la coupe préparatoire. L'expérience a été menée dans une sapinière à bouleau jaune de seconde venue âgée de 60 ans. Le dispositif expérimental comprenait 16 placettes, dont un témoin et trois traitements d'éclaircie par le bas (15, 30 et 45% de la surface terrière enlevée). Dans les placettes, les arbres ont réagi à l'éclaircie par un taux d'accroissement en diamètre moyen de 6 à 12% selon l'intensité de l'intervention. La surface terrière des placettes présente un taux d'accroissement périodique moyen de 7,4%, indépendamment de l'intensité du traitement. De fortes corrélations ont été établies entre certaines caractéristiques de la cime verte de l'arbre et son accroissement périodique en surface terrière. Cet accroissement dépend fortement du dhp au début de la période et de l'intensité du traitement. Les arbres de taille relative supérieure sont plus productifs que les autres et l'effet de la coupe sur l'accroissement périodique en surface terrière par rapport aux témoins est significatif lorsque son intensité est supérieure à 30%. Par contre, le ratio de l'accroissement périodique en surface terrière après la coupe sur l'accroissement périodique avant la coupe ne dépend que de l'intensité du traitement. Enfin, l'intensité de la coupe n'a pas influencé l'accroissement périodique en surface terrière par mètre carré de la cime verte.