Publications du Service canadien des forêts

Dispersal of white spruce seed in mature aspen stands. 1998. Stewart, J.D.; Hogg, E.H.; Hurdle, P.A.; Stadt, K.J.; Tollestrup, P.; Lieffers, V.J. Canadian Journal of Botany 76(2): 181-188.

Année : 1998

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 18790

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (demande par courriel)

Résumé

Les auteurs ont étudié la dispersion des graines de l'épinette blanche (Picea glauca (Moench) Voss) dans des forêts de peupliers faux-trembles (Populus tremuloides Michx.) premièrement, en relâchant des graines artificielles (confetti) à diverses hauteurs à partir d'une tour météorologique, et deuxièmement, en observant la distribution de la régénération en épinettes le longs de transects s'irradiant à partir de petits groupes d'épinettes matures produisant des graines. La distance moyenne de dispersion des confetti augmente avec la hauteur de relâchement. Avant la chute des feuilles de la canopée des peupliers, la plupart des confetti atterrissent près et tout autour de la tour. Après la chute des feuilles, on ne trouve pas de confetti dans la direction d'où origine du vent, et dans la direction opposée, la distance moyenne de dispersion augmente avec un pic de densité à 15 m de la tour. Le taux de décroissance de la densité de régénération avec la distance à partir des groupes d'épinettes matures porteuses de graines est de beaucoup inférieur à celui observé dans les expériences de relâchement de confetti. De plus, les densités de régénération sont significativement plus élevées en aval du vent prédominant (vers l'est). Les résultats indiquent que des vents plus forts que la moyenne, venant surtout du nord-ouest, ouest et sud-ouest, jouent un rôle majeur dans la dispersion des graines d'épinette blanche dans cette région. Un modèle de simulation de la distribution de la régénération observée suggère que la dispersion sur de longues distances (>250 m) pourrait être un important mécanisme pour assurer la persistance de l'épinette blanche dans la forêt boréale susceptible au feu, dans l'ouest canadien.

Dernière mise à jour :