Publications du Service canadien des forêts

Effects of soil compaction and chipped aspen residue on aspen regeneration and soil nutrients. 1998. Corns, I.G.W.; Maynard, D.G. Canadian Journal of Soil Science 78: 85-92.

Année : 1998

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 18743

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

Effets de la compaction du sol et de l’épandage au sol d’une couche de résidus de tremble en copeaux sur la régénération du tremble et la disponibilité des éléments nutritifs du sol. Can. J. Soil Sci. 78: 85–92. Les effets de la compaction du sol et de l’épandage au sol d’une couche de résidus de tremble en copeaux sur la régénération du tremble, l’évolution de la commnauté végétale, la décomposition et la disponibilité des éléments nutritifs ont été étudiés dans un luvisol gris orthique, dans les Lower Foothills, en Alberta. Aux fins de l’étude, 27 parcelles de 100 m (15 m ont été établies en 1992. Trois profondeurs (0, 1–5 cm, >10 cm) de résidus de tremble ont été répandues sur le sol et trois niveaux de compaction (aucune compaction, 6 et 16 passages de débusqueuse) ont été appliqués au sol après une exploitation par arbres entiers en 1993. Dans les parcelles soumises à 16 passages de débusqueuse ou à un épandage d’une couche de résidus de plus de 10 cm, les chercheurs ont observé une réduction du couvert végétal et des densités des drageons de tremble durant au moins les deux premières années suivant le traitement. Les teneurs en éléments nutritifs des résidus de tremble et des horizons organiques (L, F, H) étaient semblables pour les trois traitements de compaction. La concentration initiale d’azote total dans les résidus de tremble s’élevait à 3,6 g kg–1. Les concentrations d’ammonium (NH4 +-N) étaient plus faibles dans des horizons L, F et H des parcelles ayant reçu des résidus, en particulier celles ayant reçu une couche de plus de 10 cm, que dans les parcelles n’ayant reçu aucun résidu. Toutefois, les concentrations de N disponibles semblaient suffisantes pour les drageons et la végétation du sous-étage, les concentrations de NH4 +-N demeurant plus élevées que dans les horizons L, F et H avant l’exploitation. Les effets de la compaction et de l’épandage de résidus ligneux sur les propriétés du sol, l’évolution de la communauté végétale et le drageonnement du tremble se sont révélés de courte durée (3 ans) dans ce site dans les cas où la coupe à blanc avait été effectuée à l’automne, alors que la teneur en eau du sol était faible.