Publications du Service canadien des forêts

Decay, stains, and beetles in ice-storm-damaged forests: A review. 2001. Hopkin, A.A.; Greifenhagen, S.; Holland, J. The Forestry Chronicle 77: 605-611.

Année : 2001

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 18614

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

Une menace potentielle à long terme pour les forêts endommagées par le verglas existe sous la forme de pourritures, décolorations et insectes perceurs du bois. Les dégâts occasionnés aux grosses branches ou à la tige principale peuvent entraîner une pourriture au niveau du bois de coeur, particulièrement chez les arbres plus âgés ou moins vigoureux. Toutefois, dans le cas de chicots de branche d'un diamètre inférieur à 7.5 cm, la pourriture progresse seulement jusqu'à un certain niveau. Les dégâts à la tige ne sont pas courants après un verglas. Toutefois, les brûlures par le soleil sont fréquentes dans les peuplements d'érables â sucre dont les cimes ont été endommagées, résultant quelques fois en une infection par le champignon de la carie de la sève Cerrena unicolor. Les champignons du genre Ophiostoma, Ceratocystis et Ceratocystiosis (décoloration bleue) peuvent provoquer une décoloration importante du bois dans le cas de peuplements endommagés de résineux; cependant, ces champignons n'entraînent pas de dégâts structuraux. Les scolytes de l'écorce (scotytidés) et les insectes perceurs (buprestidés et cerambycidés), qui attaquent les arbres endommagés dans le nord-est de l'Amerique du Nord sont habituellement des envahisseurs secondaires. Toutefois, une éclaircie du couvert des arbres endommagés par le verglas pourrait accroître l'infestation de ces insectes.