Publications du Service canadien des forêts

Parasitoids reared from the obliquebanded leafroller (Lepidoptera: Tortricidae) infesting raspberries. 1999. Li, S.Y.; Fitzpatrick, S.M.; Troubridge, J.T.; Sharkey, M.J.; Barron, J.R.; O’Hara, J.E. The Canadian Entomologist 131: 399-404.

Année : 1999

Disponible au : Centre de foresterie de l'Atlantique

Numéro de catalogue : 18489

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite)

Sélectionner

Abstract

Quatorze expèces de parasitoïdes (13 hyménoptères, 1 diptère) ont été élevées à partir de larves ou de nymphes de la Tordeuse à bandes obliques, Choristoneura rosaceana (Harris), recueillies dans des champs commerciaux de framboisiers dans la vallée du Fraser, Colombie-Britannique, Canada, au cours d’une période de 3 ans. Le degré de parasitisme allait de 5 à 15 %. Parmi les 14 espèces, cinq représentaient des relations hôte-parasite encore inédites. Une guêpe polyembryonnaire, Macrocentrus nigridorsis Virereck (Hymenoptera: Braconidae), s’est avérée le parasitoïde le plus abondant. Pour compléter son développement, M. nigridorsis doit se nourrir obligatoirement à même la larve de stade terminal de son hôte, par l’extérieur. En moyenne, chaque larve hôte parasitée a produit environ 36 M. nigridorsis, en groupes d’individus du même sexe ou en groupes de mâles et de femelles. Dans l’ensemble, le rapport mâles à femelles était de 1,4. Chez les larves parasitées à maturité, la capsule céphalique était significativement plus grosse que chez les larves non parasitées, ce qui semble indiquer que les larves de C. rosaceana parasitées par M. nigridorsis comptent peut-être un stadde larvaire additionnel.