Publications du Service canadien des forêts

Transient chimeric gene expression in pollen of five conifer species following microparticle bombardment. 1994. Hay, I.; Lachance, D.A.; von Aderkas, P.; Charest, P.J. Canadian Journal of Forest Research 24(12): 2417-2423.

Année : 1994

Disponible au : Région de la capitale nationale

Numéro de catalogue : 18465

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

Du pollen mature de pin tordu (Pinus concorta Dougl.), de cyprès jaune (Chamaecyparis nootkatensis (D. Don) Spach), de pruche occidentale (Tsuga heterophylla (Raf.) Sarg.), de pin gris (Pinus banksiana Lamb.), d'épinette noire (Picea mariana (Mill.) B.S.P.) a été bombardé avec des particules d'or enobées avec quatre constructions plasmidiques différentes, pRT99GUS, pBM113Kp, pAct1-D et pGA984, en utilisant le canon à particule de type biolistic PDS-1000/He. Un protocole a été établi pour le transfert efficace de gènes et l'évaluation de leurs niveaux d'expression dans du pollen. De fausses réactions positives pour le gène de la ß-glucuronidase (GUS) testé avec le substrat X-glucuronide ont été observées pour le pollen de cyprès jaune, pruche occidentale et pin tordu. Les niveaux les plus élevés d'expression transitoire du gène GUS ont été obtenus avec le plasmide pBM113Kp qui porte le gène de la GUS sous le contrôle du promoteur EM (« early methionine ») induisible à l'acide abscisique du blé. Les plasmides pRT99GUS (promoteur 35S) et pAct1-D (promoteur d'un gène de l'actine du riz) ont donné des niveaux équivalents intermédiaires d'expression transitoire du gène de la GUS. Le promoteur spécifique au pollen du gène de l'a-tubuline d'Arabidospsis thaliana (pGA984) a donné les niveaux d'expression les moins élevés dans le pollen. En ce qui a trait aux espèces, le cyprès jaune a donné les niveaux les plus bas pour l'expression transitoire du gène de la GUS et l'épinette noire, les niveaux les plus hauts. Le gène rapporteur néomycine phosphotransférase (NPT II) a été utilisé pour la transformation du pollen et son enzyme a été facilement détectée par ELISA. La protéine de fusion NPT II::GUS a été détectée à des niveaux inférieurs à la protéine native NPT II lorsque soumises au contrôle d'un même promoteur 35S. La méthode établie ici pourrait être utilisée pour l'étude de gènes spécifiques à certains tissus dans le pollen de conifères.