Publications du Service canadien des forêts

Susceptibility and vulnerability of third-instar larvae of the spruce budworm (Lepidoptera: Tortricidae) to Bacillus thuringiensis subsp. kurstaki. 2000. Massé, A.; van Frankenhuyzen, K.; Dedes, J. The Canadian Entomologist 132: 573-580.

Année : 2000

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 18341

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Abstract

Une expérience d'absorption de gouttelettes a été utilisée pour évaluer la susceptibilité des larves de 3e stade de la Tordeuse des bourgeons de l'épinette (Choristoneura fumiferana Clemens), au mélange Foray 48B, une préparation commerciale de Bacillus thuringiensis subsp. kurstaki contenant 12,7 milliards d'unités internationales (IU)/litres. Nous avons observé un LD50 de 1,17 IU/larve dans le cas des larves de 3e stade, comparativement à 3,96 IU/larve dans le cas des larves de 5e stade. La comparaison avec des données publiées antérieurement sur la sensibilité des stades avancés a révélés que les larves de 3e stade sont de deux à trois fois plus sensibles à la préparation Foray 48B que les larves de 4e ou 5e stades et environ huit fois plus sensibles que les larves de 6e stade. La vulnérabilité des larves de 3e stade à des simulacres de résidus d'arrosage aérien a été examinée sur des sapins baumier Abies balsamea L. en pot. Les arbres en pot ont été infestés dans la serre au moment où les bourgeons se sont mis à gonfler, à raison d'environ une larve de 2e stade fraîchement émergée par bourgeon. Lorsque 90 % des larves ont atteint le 3e stade et que 52 % des bourgeons se sont ouverts (4 jours après le début de l'infection), les rameauc infectés ont été recueillis et arrosés de Foray 48B non dilué dans une enceinte de vaporistation. Les gouttelettes du produit seu les bourgeons mesuraient de 25 à 125 µm et 80 % mesuraient moins de 70 µm de diamètre. Une densité de 4,2 ± 1,0 gouttelettes par bourgeons a entraînes une mortalité de 83,4 ± 4,0 % des tordeuses, ce qui correspond à une réduction de la densité des larves de 86,5 ± 3,9 % (moyenne ± écart type, n = 6) après 5 jours à 25°C. Les résultats du test dans l'enceinte de vaporisation indiquent que les larves de tordeuse de 3e stade sont en mesure d'abosrber des doses létales, en dépit du fait qu'il ne soit pas possible d'observer directement leur alimentation.