Publications du Service canadien des forêts

Socioeconomic impacts and adaptive responses to climate change: a Canadian forest sector perspective. 2001. Hauer, G.; Williamson, T.B.; Renner, M. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Northern Forestry Centre, Edmonton, Alberta. Information Report NOR-X-373.

Année : 2001

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 18223

La langue : Anglais

Séries : Rapport d'information (CFN - Edmonton)

Disponibilité : Commander une copie papier (gratuite), PDF (télécharger)

Sélectionner

Résumé

L'analyse du changement climatique du point de vue des sciences sociales a pour but d'aider les responsables des politiques à comprendre le cheminement attendu avec le temps des avantages et des coûts des orientations adoptées et à parfaire notre compréhension des dimensions humaines du changement climatique. Le présent rapport traite des critères socio-économiques qui président à l'évaluation et de l'élaboration de méthodes et d'approches pour mieux comprendre les répercussions socio-économiques et les adaptations au changement climatique dans le secteur forestier du Canada. Les responsables des politiques qui se penchent sur la question du changement climatique doivent fair face à nombre de questions complexes et de circonstances tout à fait uniques. Ces questions et circonstances ont aussi une incidence sur les méthodologies adoptées pour l'analyse des répercussions futures du changement climatique. Le changement climatique et ses effets sur la société humaine ont des ramifications à plusieurs échelles, ce qui implique qu'il faut étudier la rétroaction et les interactions entre les systèmes environnementaux et humains, entre les divers régimes politiques et entre diverses parties ou divers segments des économies. Il en ressort qu'il faudra que des modèles dynamiques d'équilibre gènèral ou partiel soient intégrés aux modèles de réponse des écosystèmes si nous voulons comprendre les répercussions du changement climatique en vue d'apporter des changements à l'utilisation des terres, de saisir ce que seront la distribution future des écosystèmes et l'approvisionnement en bois d'œuvre des forêts canadiennes. En plus d'influer sur l'approvisionnement futur en bois d'œuvre et sur les zones de forêts commerciales de l'avenir, le changement climatique aura une incidence sur les avantages que retirent les Canadiens des valeurs non marchandes comme les loisirs de plein air. À l'heure actuelle, l'analyse qui se fait sur les effets du changement climatique sur les valeurs non marchandes est limitée et il faudra déployer plus d'efforts de ce côté. Un autre facteur déterminant de l'analyse du changement climatique, c'est que cette question couvre de très longues périodes dans le contexte de l'analyse des politiques et de l'analyse économique. Cet état de choses soulève des questions quant aux taux d'actualisation appropriés et à la manière de tenir compte du bien-être social des générations futures. Enfin, il y a passablement d'incertitude dans les prédictions à long terme du changement climatique et de la réaction avec le temps du système humain et biologique. L'analyse des décisions, les normes minimales à respecter, les principes de précaution et les critères du maximum de gain minimum fournissent un mécanisme d'intégration de la part d'incertitude dans le processus de prise de décisions. Sur le plan des modèles d'évaluation intégrée, il faut systématiquement considérer la diversité des opinions et des résultats découlant des recherches scientifiques relatives aux changements climatiques de l'avenir et aux répercussions sur les écosystèmes.