Publications du Service canadien des forêts

Responses of xylem cavitation, freezing injury and shoot dieback to a simulated winter thaw in yellow birch seedlings growing in different nursery culture regimes. 2001. Zhu, X.B.; Cox, R.M.; Meng, F.-R.; Arp, P.A. Forest Ecology and Management 145: 243-253.

Année : 2001

Disponible au : Centre de foresterie de l'Atlantique

Numéro de catalogue : 18152

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite)

Sélectionner

Résumé

Pendant deux saisons de croissance, nous avons traité des semis de bouleau jaune de la même provenance avec deux séries de concentrations d’engrais. Le régime pauvre a consisté en 50 (11/41/08) [du rapport N/P/K], 100 (20/08/20) et 35 (08/20/30) ppm d’azote au démarrage, pendant la croissance et pour la finition, respectivement. Le régime riche consistait en 75, 150 et 100 ppm d’azote des mêmes engrais. Après deux années de croissance, les semis traités au régime riche possédaient moins de branches latérales, une plus grande hauteur et une tige plus épaisse. Après endurcissement naturel, de novembre à février, les semis ont été soumis à 0, 5, 10, 19 et 27 jours de redoux (simulé), suivis de 10 semaines à – 10 oC. Après ces traitements (redoux-regel), nous avons effectué des séries de mesures. Les lésions cavitaires dans la tige et les lésions de gel aux racines ont sensiblement augmenté avec la durée du redoux, sans égard aux concentrations d’engrais. Les lésions à la tige ont aussi sensiblement augmenté avec la durée du redoux dans tous les segments de la tige des semis soumis au régime riche, mais seulement dans les segments supérieurs des semis soumis au régime pauvre. Cependant les semis soumis au régime riche ont manifesté plus rapidement le phénomène des lésions cavitaires. Après un mois de croissance en serre postérieur au redoux-regel, les deux types de semis ont présenté une diminution sensible de la longueur de croissance des pousses nouvelles et une augmentation du taux de longueur des pousses en dépérissement, proportionnellement à la durée du redoux. La longueur des pousses nouvelles, cependant, a toujours été plus grande chez les semis soumis au régime riche. Les semis soumis aux deux régimes n’ont présenté aucune différence dans le dépérissement de leurs pousses. L’analyse des corrélations a montré une forte corrélation entre la longueur des pousses nouvelles et les lésions de gel causées aux racines et à la tige ainsi qu’une bonne corrélation entre le dépérissement et les lésions aux racines et les lésions cavitaires de la tige, quelles qu’aient été les concentrations d’engrais. Nous en concluons que : (1) la concentration supérieure d’engrais donnée aux semis de bouleau jaune peut accélérer la formation de lésions cavitaires dans le xylème et réduire l’effet de l’endurcissement de la tige, après la succession gel-redoux ; (2) la formation de lésions cavitaires dans la tige n’était probablement pas la cause des lésions causées par le gel aux tiges ; (3) les lésions de gel aux racines et les lésions cavitaires au xylème de la tige sont bien corrélées avec la repousse des pousses nouvelles chez les matériels exposés à un redoux prolongé.