Publications du Service canadien des forêts

Overstory spread and intensification of hemlock dwarf mistletoe. 1977. Smith, R.B. Canadian Journal of Forest Research 7(4): 632-640.

Année : 1977

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 1752

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : Non disponible (cliquer pour plus de détails)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1139/x77-082

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé

Ce travail décrit le développement du Faux-gui (Arceuthobiumtsugense (Rosendahl) G.N. Jones) sur 51 Pruches occidentales (Tsugaheterophylla (Raf.) Sarg.) plantées en 1963, à diverses distances d'un arbre résiduel infecté. La distribution des infections chez les arbres plantés fut trouvée directement proportionnelle au mode de dissémination des graines, c'est-à-dire qu'elle fut influencée surtout par la distance et la direction depuis l'arbre résiduel infecté. Les facteurs agissant sur le nombre d'infections produites incluaient la quantité de précipitation au sol et de perte de graines dues à l'hiver, la germination et le succès de l'infection. Sur 100 graines disséminées au départ, 37 en moyenne s'accrochent fermement aux branches et y sont retenues jusqu'au printemps suivant, 23 germent et 13 sont la cause d'infection. L'auteur décrit l'influence des gelées hâtives automnales, de la mort de Faux-guis existants ainsi que du degré de résistance des arbres sur le nombre ultime d'infections actives. Il conclut qu'avec le retrait hâtif de la source d'infection dans l'étage dominant, des niveaux d'infection suffisamment élevés pour causer tôt des dégâts significatifs à toute régénération entreprise, auraient été produits par environ 86 foyers résiduels d'infection, uniformément dispersés par hectare.