Publications du Service canadien des forêts

Dynamique et impact des attaques du charançon sur l'épinette de Norvège en plantation. 1995. Morissette, J.; Lavallée, R.; Archambault, L. Pages 11-20 dans R. Lavallée et G. Bonneau, éditeurs. Compte rendu du colloque sur le charançon du pin blanc, Septembre 27-28, 1994, Sainte-Foy (Québec). Ressources naturelles Canada, Service canadien des forêts, Région du Québec, Sainte-Foy (Québec).

Année : 1995

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 16990

Langue : Français

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

Dans une jeune plantation d'épinettes de Norvège du sud du Québec, les taux d'attaques annuelles du charançon du pin blanc ont progressé de façon continue de 1983 à 1993. Au cours de cette période, 99,1 % des arbres ont subi entre une et neuf années d'attaques, avec une moyenne de trois années d'attaques par arbre. La vitesse de progression des dommages a augmenté de façon marquée lorsque le pourcentage d'arbres attaqués a atteint 10 %. Le nombre moyen de flèches attaquées annuellement, par arbre, est passé à deux, lorsque la proportion d'arbres jamais atteints est tombée à 2,7 % après dix ans d'attaques. Les arbres les plus petits ont subi un nombre moyen d'attaques inférieur à ceux qui avaient plus de 1,5 m en 1987. Au-delà de cette hauteur, le nombre moyen d'attaques par arbre augmente et se stabilise rapidement. Finalement, l'étude de l'impact des attaques, sur la croissance en hauteur des arbres, permet d'estimer des pertes théoriques moyennes de 83 à 123 cm sur une période de six ans, selon un nombre d'années d'attaques qui varie de un à cinq.

Dernière mise à jour :