Publications du Service canadien des forêts

Possible mechanisms of sugar maple regeneration failure and replacement by beech in the Boisé-des-Muir old-growth forest, Québec. 1999. Beaudet, M.; Messier, C.; Paré, D.; Brisson, J.; Bergeron, Y. Écoscience 6(2): 264-271.

Année : 1999

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 16947

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

Afin de mieux comprendre les causes du remplacement de l’érable à sucre (Acer saccharum Marsh.) par le hêtre (Fagus grandifolia Ehrh.) dans la forêt ancienne du Boisé-des-Muir (Québec), nous avons étudié: i) l’effet de la litière de hêtre sur les caractéristiques du sol; ii) l’effet de la faible disponibilité en lumière sur la survie de l’érable; et iii) la reproduction du hêtre par drageonnement. Les caractéristiques du sol, la lumière, l'émergence et la survie des semis, la croissance en hauteur et la densité de la régénération d'érable et de hêtre ont été comparées entre la forêt ancienne et une forêt aménagée adjacente, où l'abondance de la régénération d'érable à sucre était plus élevée. Nous n'avons pas observé d'effet nocif de la litière de hêtre sur les caractéristiques du sol et sur l'établissement de l'érable. La disponibilité en lumière moyenne et le coefficient de distribution de l'érable étaient plus bas, et la densité des érables diminuait plus rapidement avec l'augmentation de la taille dans la forêt ancienne comparativement au peuplement aménagé. La faible régénération d'érable dans la forêt ancienne pourrait être attribuable au nombre restreint de microsites où la lumière est suffisante pour permettre la suivie de cette espèce, et non pas à une déficience au niveau de son établissement initial. Dans la forêt ancienne, le hêtre était situé dans des microsites plus ombragés que l'érable mais avait une croissance plus forte. La comparaison de la densité par classe de taille des érables et des hêtres suggère que le hêtre aurait un taux de survie plus élevé que l'érable et que les drageons de hêtre auraient une meilleure survie que les semis. Le hêtre semble être mieux adapté que l'érable pour survivre dans les conditions très ombragées du Boisé-des-Muir. Toutefois, nous nous attendons à ce que l'érable retrouve sa dominance dans le sous-bois du Boisé-des-Muir à la suite des perturbations de plus grande envergure qui surviendront probablement dans le future.

Dernière mise à jour :