Publications du Service canadien des forêts

Dehardening and second-year growth of white spruce provenances in response to duration of long-night treatments. 1997. Coursolle, C.; Bigras, F.J.; Margolis, H.A.; Hébert, C. Canadian Journal of Forest Research 27: 1168-1175.

Année : 1997

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 16759

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

Des semis de quatre provenances d'épinette blanche (Picea glauca (Moench) Voss) ont été soumis, durant le mois d'août 1994, à des traitements de nuits longues (16 h) pour des durées de 0 (témoin), 4, 8, 12 et 16 jours afin de déterminer la plus courte durée produisant des semis pour le reboisement ayant des caractéristiques morphologiques et physiologiques acceptables. Les effets des traitements et de la latitude d'origine sur le désendurcissement et la croissance de deuxième année ont été étudiés. Le débourrement des bourgeons terminaux, l'accumulation de matière sèche des parties aériennes et racinaires et la tolérance au gel des semis ont été suivis au printemps et la croissance de la pousse de deuxième année a été mesurée jusqu'au mois d'août. Les semis témoins et ceux exposés au traitement de 4 nuits longues ont démontré des niveaux importants de dommages au printemps, ceux-ci ayant eu lieu l'automne ou l'hiver précédent. Le débourrement des semis ayant reçu 4 à 16 nuits longues s'est effectué de façon synchrone et la provenance la plus au nord a débourré en premier (le 18 mai) et celle la plus au sud en dernier, 4 jours plus tard. Les semis exposés à 8, 12 et 16 nuits longues ont montré une croissance terminale, une accumulation de matière sèche et des niveaux de tolérance au gel similaires. Pendant le désendurcissement, la latitude d'origine n'a pas affecté la tolérance au gel des semis ayant subi des traitements de 8, 12 et 16 jours. Nos résultats suggèrent que, sous les conditions expérimentales utilisées, un traitement de 8 nuits longues appliqué à l'automne produirait des semis ayant les mêmes caractéristiques morphologiques et physiologiques au printemps qu'un traitement de 12 ou 16 nuits longues.

Dernière mise à jour :