Publications du Service canadien des forêts

Phylogeny of Gremmeniella spp. based on sequences of the 5.8S rDNA and internal transcribed spacer region. 1997. Hamelin, R.C.; Rail, J. Canadian Journal of Botany 75: 693-698.

Année : 1997

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 16742

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

Le gène d'ADM ribosomique 5.8S et les régions internes non transcrites ont été séquencés pour les espèces appartenant au genre Gremmeniella; une analyse de phylogénie a ensuite été effectuée par les méthodes de parsimonie et de distance pour tester des hypothèses concernant l'évolution de ces espèces. L'hypothèse voulant que les membres de l'espèce Gremmeniella abietina var. abietina forment un groupe lié par l'évolution est rejetée. La race asiatique est très divergente des races nord-américaines et européennes mais semble être plutôt liée au groupe G. abietina var. balsamea. Ces résultats sont en accord avec la spécificité sur les essences hôtes : les membres de G. abietina var. abietina attaquent rarement les Picea ou les Abies alors que la race asiatique a été isolée sur l'Abies sachalinensis au Japon. L'hypothese de spécialisation sur l'épinette et le sapin au sein de G. abietina var. balsamea est vérifiée par notre analyse. En effet, des taux de divergence semblables ont été mesurés entre les souches de G. abietina var. balsamea sur le sapin et l'épinette et entre les races nord-américaines et européennes de G. abietina var. abietina. Cependant, l'hypothèse de la présence de taux de divergence plus élevés entre les deux espèces Gremmeniella laricina et Gremmeniella abietina, qu'entre les deux variétés, G. abietina var. abietina et G. abietina var. balsamea n'est pas corroborée par nos données. Des taux de divergence élevés ont été décelés aussi bien entre les variétés abietina et balsamea qu'entre les espèces G. abietina et G. laricina. Ces résultats suggèrent que des niveaux taxonomiques semblables devaient être appliqués aux groupes G. abietina var. abietina, G. abietina var. balsamea et G. laricina. Ces résultats suggèrent que des niveaux taxonomiques semblables devraient être appliqués aux groupes G. abietina var. abietina, G. abietina var. balsamea et G. laricina.