Publications du Service canadien des forêts

Reaction of principal hardwood species to light felling in a maple-yellow birch forest in the Eastern Townships. 1994. Zarnovican, R.; Laberge, C. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Quebec Region, Sainte-Foy, Quebec. Information Report LAU-X-109E. 21 p.

Année : 1994

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 16632

La langue : Anglais

Séries : Rapport d'information (CFL - Québec)

Disponibilité : PDF (télécharger)

Sélectionner

Résumé

L'effet des éclaircies par le haut, combinée et sélective avec une intensité d'intervention de 44, 50 et 35 % selon le volume coupé, a été étudié sur l'accroissement radial des principales essences d'une érablière à bouleau jaune, âgée de 56 ans, à la forêt de Saint-Zacharie dans le comté de Richmond, au Québec.

Ces éclaircies ont été effectuées dans trois parcelles expérimentales, et leur effet a été étudié pour l'érable à sucre, le hêtre à grandes feuilles, le bouleau jaune, le frêne d'Amérique et le tilleul d'Amérique.

La réaction de l'érable à sucre s'est avérée positive dans l'ensemble; l'intervention intense par le haut dans la parcelle 1 et l'intervention sélective dans la parcelle 3 ont réussi à stimuler la croissance radiale de façon significative, alors que l'intervention intense combinée dans la parcelle 2 n'a pas produit l'effet escompté.

Le hêtre à grandes feuilles a réagi positivement, tant à l'éclaircie par le haut qu'à l'éclaircie combinée, même si cette dernière réaction n'est pas significative au plan statistique. Ces résultats confirment la nature tolérante à l'ombre et la grande plasticité au type d'intervention de cette espèce.

La réaction du bouleau jaune aux traitements d'individualisation a été mitigée; l'analyse de variance a permis de détecter une augmentation significative à la suite de l'éclaircie par le haut et une diminution significative à la suite de l'éclaircie sélective. Cette réaction est principalement due à la difficulté que connaît cette essence à progresser dans une hiérarchie sociale fixée. Enfin, l'étude révèle qu'il n'y a eu aucune réaction à l'éclaircie sélective chez le tilleul d'Amérique et le frêne d'Amérique. Cela laisse entendre que l'individualisation de ces essences doit avoir lieu suffisamment tôt pour obtenir l'effet désiré.

Également disponible sous le titre :
Réaction des principales essences feuillues à l'éclaircie de mise en lumière dans une érablière à bouleau jaune en Estrie (Français)