Publications du Service canadien des forêts

Containerized spruce seedlings: relative importance of measured morphological and physiological variables in characterizing seedlings for reforestation. 1994. D'aoust, A.L.; Delisle, C.; Girouard, R.M.; Gonzalez, A.; Bernier-Cardou, M. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Quebec Region, Sainte-Foy, Quebec. Information Report LAU-X-110E. 27 p.

Année : 1994

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 16613

Langue : Anglais

Séries : Rapport d'information (CFL - Québec)

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

Les semis forestiers produits en pépinière sont généralement qualifiés selon leur hauteur et leur diamètre. Cependant, un certain nombre d'auteurs souligne l'importance de recourir à des variables plus dynamiques qui décrivent l'état physiologique du semis afin de mieux caractériser le matériel destiné au reboisement. Pour évaluer l'importance relative des variables à utiliser à cette fin, 10 variables morphologiques et physiologiques ont été mesurées sur les semis de différents lots d'épinettes. Sept pépinières ont fourni 23 lots de semis destinés au reboisement. De ce nombre, on comptait 11 lots d'épinette blanche 2+0, sept lots d'épinette noire 2+0 et trois lots d'épinette de Norvège 2+0, tous cultivés dans le conteneur 45-110, ainsi que deux lots d'épinette noire 1+0, cultivés dans de plus petits conteneurs (67-50). Au moment de leur livraison, les semis étaient en dormance, et les conteneurs ont été placés en serre dans des conditions normales de culture. Chacun des lots a été échantillonné à quatre reprises, à intervalles réguliers de trois semaines. Un premier échantillon a servi à mesurer des variables morpho-physiologiques: la hauteur de la tige et le diamètre à la base, les masses fraîches et sèches de la partie aérienne et des racines, la résistance électrique, le potentiel hydrique et le potentiel osmotique du semis. Un second échantillon a permis d'évaluer la capacité de croissance racinaire des semis. Une analyse factorielle par composantes principales (ACP) a été effectuée à partir de la matrice de corrélations des variables utilisées pour chaque combinaison formée des semis d'une essence et d'un âge donnés et ce, pour les quatre périodes d'observation. Pour les combinaisons d'épinettes blanches 2+0 et d'épinettes noires 2+0 qui comptaient un nombre suffisant de lots, une ACP a été effectuée sur les moyennes par conteneur. Dans ces analyses, quatre composantes expliquent respectivement 89 % et 85 % de la variation totale. Lorsque l'on reprend les ACP avec les valeurs individuelles de neuf variables morpho-physiologiques, observées sur les mêmes semis pour les quatre combinaisons, mais en excluant la capacité de croissance racinaire, trois composantes rendent compte d'au moins 80 % de la variance totale. L'estimation de la variabilité expliquée par différents sous-ensembles des 10 variables montre qu'un sous-ensemble particulier de quatre variables, prises simultanément, rend compte en moyenne de 75 % de la variation totale observée. Les variables retenues sont le diamètre à la base, la hauteur de la tige, le potentiel hydrique et la capacité de croissance racinaire du semis.

Dernière mise à jour :