Publications du Service canadien des forêts

Genetic structure and variability in Pinus strobus in Quebec. 1994. Beaulieu, J.; Simon, J.-P. Can. J. For. Res. 24: 1726-1733.

Année : 1994

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 16600

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

Le niveau de la variabilité génétique présent chez les populations naturelles de pin blanc (Pinus strobus L.) au Québec a été estimé à l'aide de douze systèmes enzymatiques codés par 18 loci. En moyenne, dans une population de pin blanc, 50,6 % des loci étaient polymorphes, il ya avait 1,96 allèles et 1,22 allèles effectifs par locus, et des taux d'hétérozygotie observé et espéré de 0,176 et 0,180, respectivement. Il appert que les populations de la vallée du Saint-Laurent sont moins variables au plan génétique que celles de l'ouest du Québec. Ce résultat permettra de mieux orienter le programme de sélection faisant partie du programme d'amélioration génétique du pin blanc mis en oeuvre au Québec. La différenciation génétique entre les populations échantillonnées était très faible, car elle ne représentait que 2% de la diversité génétique totale. Le flux génique estimé est très important, ce qui se traduit par des distances génétiques entre les populations passablement faibles. Parmi les populations, un seul locus présente une hétérogénéité allélique après l'application d'une correction de Bonferroni aux fins de tests statistiques simultanés. L'analyse de groupement effectuée à partir des distances génétiques entre les populations montre que les populations périphériques de pin blanc d'Anticosti et d'abitibi sont semblables à celles des régions qui sont géographiquement les plus éloignées.

Dernière mise à jour :