Publications du Service canadien des forêts

Water relations parameters of lowland and upland black spruce: seasonal variations and ecotypic differences. 1994. Zine El Abidine, A.; Bernier, P.Y.; Plamondon, A.P. Canadian Journal of Forest Research 24: 587-593.

Année : 1994

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 16597

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

Les relations hydriques des arbres de quatre populations d'épinettes noires (Picea mariana (Mill.) B.S.P.) plantées dans un arboretum au nord de la ville de Québec ont été suivies au cours de l'été 1991 au moyen de courbes "pression-volume". Les quatre populations proviennent de deux milieux humides (tourbeux) et de deux milieux secs (sableux bien drainés) originant des provinces de Québec et de l'Ontario. Les différences entre les deux types de milieux sont minimes mais statistiquement significatives pour la majorité des paramètres hydriques pour la paire de l'Ontario. L'écotype des milieux humides présente des caractéristiques de tolérance au stress hydriques qui sont exprimées par des valeurs plus basses du potentiel osmotique à perte de turgescence, du contenu en eau relatif à perte de turgescence et du module d'élasticité maximale ainsi que par des valeurs plus élevées d'amplitude osmotique pour le maintien de la turgescence. Cependant, l'évolution des paramètres hydriques au cours de la saison de croissance présente un modèle identique pour l'ensemble des quatre populations. Ce modèle est aussi similaire à celui déjà décrit pour d'autres espèces. les avariations saisonnières des relations hydriques paraissent suivre les changements phénologiques qui sont provoqués par les changements saisonniers des facteurs environnementaux.