Publications du Service canadien des forêts

Frost tolerance and hardening capacity during the germination and early developmental stages of four white spruce (Picea glauca) provenances. 1998. Coursolle, C.; Bigras, F.J.; Margolis, H.A. Canadian Journal of Botany 76(1): 122-129.

Année : 1998

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 16570

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

La tolérance au gel de quatre provenances d’'épinette blanche (Picea glauca (Moench) Voss) (situées entre 45°37' et 50°17'N) a été étudiée à quatre stades de germination (graine imbibée, radicule, cotylédon et jeune semis) et la capacité d’'endurcissement des trois derniers stades a été déterminée. Afin d'’étudier la capacité d’'endurcissement, les germinants au stade radicule ont été soumis pendant 14 jours à deux traitements de température– photopériode (20:15°C –- 16 h, 5:5°C -– 8 h) et les germinants aux stades cotylédon et jeune semis à quatre traitements (20:15°C –- 16 h, 20:15°C –- 8 h, 5:5°C -– 16 h, 5:5° -– 8 h) de même durée. La tolérance au gel a été mesurée à la fin des traitements. La latitude d’'origine n’'a pas eu un effet évident sur la tolérance ou la capacité d’'endurcissement. Les graines imbibées sont les plus tolérantes au gel. À l’'exception de la provenance la plus nordique, les germinants au stade radicule n’'ont pas réagi au traitement d'’endurcissement de 5:5°C et de 8 h de photopériode. Le traitement de basse température (5:5°C) a augmenté la tolérance au gel des germinants aux stades cotylédon et jeune semis, mais la réponse au traitement de courte photopériode (8 h) était variable. Cependant, une photopériode de 8 h augmente l’'effet du traitement de basse température pour les germinants au stade jeune semis. Donc, la date de germination sur le terrain semble être un facteur important pour la capacité des germinants de tolérer un stress de gel.

Dernière mise à jour :