Publications du Service canadien des forêts

Comparing natural and planted black spruce seedlings. II. Nutrient uptake and efficiency of use. 1993. Munson, A.D.; Bernier, P.Y. Canadian Journal of Forest Research 23: 2435-2442.

Année : 1993

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 16565

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

Nous avons évalué sur une période de 2 ans, le degré d'acclimatation de semis d'épinette noire (Picea mariana (Mill.) B.S.P.) aux conditions nutritives d'un site après reboisement, en comparant leur statut nutritif avec celui de semis naturels retrouvés sur le même site. Les comportements saisonniers de statut (concentration et contenu) en N, P et K des semis plantés et naturels étaient très différents. Les semis plantés ont montré des baisses de concentration tôt en saison, baisses qui se sont avérées moins marquées ou même nulles chez les semis naturels. Malgré l'augmentation de la biomasse, ce comportement s'est répété durant l'année suivant le reboisement. Les rapports nutritifs témoignaient d'une forte influence de la régie de la culture sur le statut nutritif. Un an après la mise en terre, cet effet s'est atténué considérablement et les niveaux de P et K se sont rapprochés des niveaux optimaux suggérés pour l'épinette noire. L'efficacité nutritive a augmenté avec l'acclimatation au site, mais les semis naturels ont conservé une efficacité supérieure. Chez les semis plantés, les vieilles aiguilles ont subi une perte nette d'éléments nutritifs indiquant que les éléments s'étaient fixés ailleurs. Chez les semis naturels, on a noté par contre une augmentation en éléments nutritifs dans les vieilles aiguilles en fin de saison, dénotant ainsi une certaine capacité d'emmagasinage. L'allocation de biomasse au feuillage de l'année a diminué significativement à la suite de la plantation. La production de feuillage au début de la saison était plus hâtive chez les semis naturels que chez les semis plantés.