Publications du Service canadien des forêts

Susceptibility of Norway spruce plantations to white pine weevil attacks in southern Quebec. 1993. Archambault, L.; Morissette, J.L.; Lavallée, R.; Comtois, B. Canadian Journal of Forest Research 23: 2362-2369.

Année : 1993

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 16563

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (demande par courriel)

Résumé

Les niveaux d'attaque par le charançon du pin blanc (Pissodes strobi Peck) ont été mesurés dans 110 plantations d'épinette de Norvège (Picea abies (L.) Karst.) du sud du Québec. Les relations entre les niveaux d'attaque et les caractéristiques des stations et des peuplements ont été déterminées. En 1991, 84% des plantations étaient atteintes. Les taux annuels d'attaque ont augmenté de 2 à 25% des tiges entre 1987 et 1991 pour les 110 plantations. Le drainage et l'indice de qualité de station ont exercé une influence sur les niveaux d'attaque. Dans les stations aux sols à texture moyenne, les plantations sur des sols imparfaitement drainés ont été significativement plus atteintes (43%) que les plantations sur des sols bien drainés (11%). Les plantations sur les stations les plus productives (indice de qualité de station 13-14 m à 25 ans) ont été moins atteintes (8%) que les plantations sur les stations les plus productives (indice de qualité de station 13-14 m à 25 ans) ont été moins atteintes (8%) que les plantations sur les stations les moins productives (34%) (7-8 m à 25 ans). Aucune corrélation significative n'a été observée entre les niveaux d'attaque et la densité des plantations. Les résultats ont montré que le charançon du pin blanc est l'un des plus importants ravageurs des plantations d'épinette de Norvège du sud du Québec. Les plantations d'épinette de Norvège devraient être inspectées annuellement pour la détection des dommages. Afin de maximiser la production et de minimiser les dommages par l'insecte, seuls les sites appropriés devraient être retenus pour fin de reboisement.

Dernière mise à jour :