Publications du Service canadien des forêts

Croissance des essences feuillues et résineuses : conception, utilisation d'un modèle de prédiction. 1982. Ung, C.-H.; Beaulieu, J.; Demers, D. Environnement Canada, Service canadien des forêts, Centre de recherches forestières des Laurentides, Sainte-Foy (Québec).

Année : 1982

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 16218

La langue : Français

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Abstract

Prédire la croissance d'une essence forestière veut dire projeter dans le temps l'état de cette essence. L'état d'une essence, à une année donnée, est caractérisé par trois attributs: le nombre de tiges marchandes vivantes, leur surface terrière et leur volume. Au Québec, jusqu'à maintenant, on utilise les tables de rendement normales ou empiriques selon qu'on veut prédire l'état de certaines essences dans les conditions idéales ou réelles de croissance. Mais ces tables s'appliquent seulement aux peuplements équiennes purs ou presque purs. Le modèle de prédiction des essences feuillues et résineuses sert au même but que celui des tables de rendement. Mais il diffère de ces dernières par le fait qu'il peut prédire l'état de chacune des essences feuillues ou résineuses présentes dans les peuplements purs ou mélangés, équiennes ou inéquiennes. Le modèle a été validé avec 19 essences présentes dans le territoire-pilote situé dans la Basse-Gatineau (Sud-Ouest du Québec). Comme il ne s'agit pas d'une boule de cristal, une discussion sur la limite de prédiction du modèle et ses conditions d'utilisation s'impose. Enfin l'utilisation du modèle pour mettre à jour les places-échantillons temporaires est expliquée.