Publications du Service canadien des forêts

Rates of non-suberized impervious tissue development after wounding at different times of the year in three conifer species. 1976. Mullick, D.B.; Jensen, G.D. Canadian Journal of Botany 54(9): 881-892.

Année : 1976

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 1612

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1139/b76-092

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé

Les taux de développement de tissue imperméable et non subérisé ('NIT') qui doit précéder la formation de périderme nécrophylactique varient sur le même arbre selon que changent les conditions du milieu ambiant à différentes périodes de l'année. Chez Abies amabilis (Dougl.) Forbes, les taux furent de 14 jours en juin puis devinrent graduellement de 35 jours en automne, cessèrent virtuellement en hiver et recommencèrent lentement (70 jours) au printemps. Il en fut semblablement chez Tsuga heterophylla (Raf.) Sarg. et Thuja plicata Donn. Les fluctuations des conditions du milieu à chaque saison correspondante d'une année à l'autre semblent affecter la physiologie du NIT : en juillet, sur le même individu d'A. amabilis, le NIT se développa après 21 jours en 1968 et après 16 jours en 1969. Selon des observations provisoires, il y a des variations intraspécifiques de taux. Les taux s'avérèrent plus rapides de façon consistante chez les individus d'A. amabilis plus résistants contre le Puceron lanigère du Sapin (Adelges piceae Ratz.). Les auteurs discutent des causes possibles de ces variations et des conséquences de leurs observations, en rapport avec les mécanismes qui régissent la formation de NIT qui constitue l'organe physiologique de base de l'hôte lors des interactions pathogéniques de l'écorce.