Publications du Service canadien des forêts

Rooting studies of western hemlock cuttings. 1975. Brix, H.; Barker, H. Environment Canada, Forestry Service, Pacific Forest Research Centre, Victoria, BC. Information Report BC-X-131. 14 p.

Année : 1975

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 1584

La langue : Anglais

Séries : Rapport d'information (CFP - Victoria)

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (télécharger)

Sélectionner

Résumé

Les auteurs décrivent les études qu'ils ont faites sur l'enracinement de boutures de Pruche occidentale (Tsuga heterophylla) et ils formulent des recommendations sur le choix des boutures, le temps de les récolter, l'emmagasinement, leur préparation, le traitement à l'auxine, les fongicides, le sol, l'humidité et les températures. Ils discutent le mode saisonnier d'enracinement, la variation de capacité d'enracinement, et le traitement, la croissance et la floraison des boutures qui ont pris racine.

En général, les boutures ont bien pris racine lorsque récoltées de la mi-octobre à la mi-février, traitées en plongeant leur base durant 24 h dans une solution de 100 ppm d'IBA et de 150 ppm de Benlate, placées dans un sol consistant de volumes égaux de fine tourbe, de sable grossier et de perlite grossière, tenues à forte humidité dans une enveloppe de matière plastique transparente et protégées des rayons du soleil, et sans que l'air et le sol fussent chauffés.

Un programme d'études comportait le récolte de boutures sur 128 arbres dans 13 peuplements d'élite âgés d'au moins 42 ans. En utilisant en moyenne 35 boutures par arbre, les auteurs obtinrent des boutures qui s'enracinérent provenant de 117 des 128 arbres, avec un pourcentage d'enracinement de 43 pour cent.

Après l'enracinement, la croissance s'avéra satisfaisante, bien que la forme plagiotropique de croissance se prolongeât chez environ un tiers des plantes issues de boutures 6 ans aprés l'enracinement. Dans plusiers "clones," des cônes femelles apparurent un an après l'enracinement, et chez certains autres "clones," des cônes mâles apparurent durant la quatrième année.