Publications du Service canadien des forêts

Use of the Multi-Pher® trap to monitor spruce budworm populations. 1993. Jobin, L.J.; Coulombe, C.; Bernier-Cardou, M. Forestry Canada, Quebec Region, Sainte-Foy, Quebec. Information Report LAU-X-103E. 24 p.

Année : 1993

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 15525

Langue : Anglais

Séries : Rapport d'information (CFL - Québec)

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

Le piège entomologique Multi-Pher® a été manufacturé et mis en marché en 1984. L'année suivante, il devint le principal outil d'un vaste réseau de détection et de surveillance de la tordeuse des bourgeons de l'épinette (TBE) (Choristoneura fumiferana Clem.) couvrant une importante partie de l'aire de distribution nord-américaine de ce défoliateur. Entre 1984 et 1989, 12 expériences ont été menées dans des peuplements de sapin baumier (Abies balsamea [L.] Mill.) de la péninsule gaspésienne, pour évaluer l'efficacité de ce nouveau piège et pour optimiser sa configuration et son mode d'utilisation. Le nombre de captures de papillons mâles de la TBE a été considéré comme une mesure d'efficacité adéquate dans toutes les expériences. On a comparé les trois modèles du piège Multi-Pher®. Plusieurs éléments du piège et de son mode d'utilisation ont été essayés: l'appât sexuel et son support, l'insecticide, l'entonnoir, le déflecteur de vol, la couleur et la position du piège dans l'arbre, sa propreté et le support du piège. Le modèle Multi-Pher®-l du piège à phéromone s'est avéré le plus efficace parmi les trois modèles comparés. Les pièges Multi-Pher®-l blancs suspendus dans la cime de sapins baumiers et munis d'un entonnoir, d'un déflecteur de vol, de Biolure® et de 1/8 de plaquette Vapona™ étaient plus efficaces que les pièges témoins respectifs. Ni le support de l'attractif sexuel, ni la propreté du piège ne semble avoir affecté le nombre moyen de captures. Lors d'une expérience qui avait pour but de vérifier si la présence d'un insecticide augmentait le nombre de captures, ce nombre moyen était quatre fois plus élevé dans les pièges qui contenaient un insecticide que dans les pièges témoins, mais cette différence n'était pas significative, probablement parce que l'expérience n'a pas été faite que dans deux sites, et la différence entre les captures moyennes des pièges contenant de l'insecticide et celles des pièges-témoins n'était pas la même dans les deux sites. Le Vaportape II™ était moins efficace que 1/8 de plaquette Vapona™. Il n'y avait pas de différence entre les captures moyennes des pièges suspendus à des supports de 45 cm et celles des pièges fixés à des branches. Par ailleurs les captures étaient moins nombreuses dans les pièges attachés à des supports artificiels de 70 cm. Nous présentons en annexe une liste d'autres espèces de l'ordre des lépidoptères capturées accidentellement dans les pièges du réseau québécois de détection et de surveillance de la tordeuse des bourgeons de l'épinette.

Dernière mise à jour :