Publications du Service canadien des forêts

Damping-off in British Columbia forest nurseries. Control trials with fungicides applied to different quality seeds. 1975. Sutherland, J.R.; Lock, W.; Sluggett, L.J. Environment Canada, Forestry Service, Pacific Forest Research Centre, Victoria, BC. Information Report BC-X-125. 20 p.

Année : 1975

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 1546

La langue : Anglais

Séries : Rapport d'information (CFP - Victoria)

Disponibilité : PDF (télécharger)

Sélectionner

Résumé

Des expériences en pépinière et en chambre de croissance furent effectuées avec des semences de Douglas taxifolié (Pseudotsuga menziesii (Mirb.) Franco), d'Épinette de Sitka (Picea sitchensis (Bong.) Carr.), et d'Épinette blanche (de l'intérieur) (P. glauca (Moench) Voss). Les diverses semences étaient de qualité élevée, intermédiaire ou pauvre (selon leur taux et capacité de germination) et elles furent traitées au Captan, au Benlate, au Benlate T et au talc (tous appliqués à état poussiéreux après la stratification) et au MBC-P (don't les semences furent imbibées avant la stratification). Dans les pépinières du Forest Service de la Colombia-Britannique situées à Koksilah et Surrey, aucun des traitements n'affecta drastiquement le pourcentage et le taux de germination des semences, ou l'incidence tot ou tardive de fonte ou la croissance des pousses de semis de toutes essences ou de toute qualité de semences. On attribue cette inefficacité probablement à des doses de traitement trop basses. On put discerner les effets de la qualité des semences aux deux pépinières et ceci pour toutes les essences. A Surrey, la croissance des pousses du Douglas taxifolié a décru et l'incidence du tôt de fonte augmenta en rapport direct avec la qualité des semences. Dans les chambres à croissance, certains des fongicides ont amélioré la capacité et la vitesse de germination des semences traitées; on n'a pas signalé ces effets dans les pépinières. Les auteurs attribuent la plupart des échecs de germination à la maladie; mais le traitement des semences a rarement réduit le pourcentage de semences atteintes, pourcentage basé sur le nombre de semences qui n'ont pas germé.