Publications du Service canadien des forêts

Inoculations of balsam fir with Odontia bicolor: early establishment and associated microorganisms. 1975. Lachance, D. Canadian Journal of Forest Research 5(1): 130-138.

Année : 1975

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 15431

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

Dans le cadre d'une expérience d'inoculation de sapins baumier croissant sur un site montrant deux régimes différents d'humidité du sol (le régime plus sec ayant été provoqué artificiellement), nous avons trouvé que Odontia bicolor (Alb. & Schw. ex Fr.) Quél. infectait plus fréquemment les racines que les troncs, que les blessures au tronc à 137 cm (4.5 pi) du sol étaient aussi susceptibles à l'infection que celles à 30 cm (1 pi), et que les pourcentages d'infection observés n'étaient pas significativement différents 1 ou 2 ans après l'inoculation, mais étaient tout de même plus élevés la deuxième année. D'autres champignons, retrouvés fréquemment dans le bois de sapin coloré ou carié, sont aussi venus infecter les blessures d'inoculation; certains de préférence celles aux racines (e.g. Coniophora puteana, Trichoderma spp.) d'autres celles sur les troncs (e.g. Retinocyclus abietis, Tympanis spp.). Amylostereum chailletii fut isolé plus fréquemment des racines provenant des parcelles humides que des plus sèches, alors que Trichoderma spp. nous donna une image opposée. Apparemment, Graphium spp. précède O. bicolor dans les blessures d'inoculation mais ne semble pas influencer son développement ultérieur. Il semble exister une relation étroite entre la présence de O. bicolor et celle de Trichoderma spp. autour de la blessure d'inoculation, mais cette relation demeure inexplicable à ce moment.

Dernière mise à jour :