Publications du Service canadien des forêts

Inoculation and development of Eutypella canker of maple. 1971. Lachance, D. Canadian Journal of Forest Research 1(4): 228-234.

Année : 1971

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 15424

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

Diverses possibilités d'infection par Eutypella parasitica furent étudiées au moyen de l'inoculation de différentes blessures artificielles chez l'érable à sucre et l'érable rouge. Utilisant soit du mycélium ou des ascospores comme inoculum, nous avons obtenu près de 50% d'infection dans des blessures aux troncs d'érables à sucre. L'érable rouge était beaucoup moins susceptible à l'infection que l'érable à sucre car seulement 6% des essais furent positifs. Des branches d'érables à sucre de 0.25 à 0.5 po. (0.6 à 1.2 cm) de diamètre, inoculées avec une suspension d'ascospores, furent infectées dans une proportion de 15 à 25%; les divers types de blessures étaient les suivants: coupure de l'écorce avec un couteau, écorce écrasée, ou bris incomplet de la branche. Aucune infection n'a résulté des essais d'inoculation effectués à l'axe de tiges non blessées de 1 ou 2 ans. Dans plusieurs cas d'infection artificielle du tronc, un renflement de la tige et même l'apparition de coussinets mycéliens sous l'écorce, symptôme typique de ce chancre, furent observés 2 ans après l'inoculation. Lorsqu'un développement rapide du chancre était observé, l'avance du pathogène était d'abord apparente dans l'écorce et subséquemment dans le cambium et le xylem sous-jacents. Ce mode de développement du champignon est semblable à celui observé sur les chancres en nature.

Dernière mise à jour :