Publications du Service canadien des forêts

Mobilisation et transformation physico-chimiques de la matière organique drainée sous l'influence d'un apport d'urée dans un humus brut. 1970. Hubert, G.; Gonzalez, A. s.n., S.l. Rapport d'information Q-F-X-10. 11 p.

Année : 1970

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 15377

La langue : Français

Séries : Rapport d'information (CFL - Québec)

Disponibilité au SCF : PDF (télécharger)

Sélectionner

Résumé

L'urée, appliquée in vitro sur un humus brut, régulièrement arrosé (4 mm d'eau par jour), provoque une mobilisation considérable de matière organique (environ 3,000 lb à l'acre en 12 semaines pour une application de 400 lbs d'N-urée). Les pertes en Fe sont multipliées par 10 tandis que celles en Ca, Mg et K sont peu modifiées. Une application supplémentaire de 400 lbs de Ca, sous forme de carbonate, réduit les pertes en matière organique de moitié.

Ce supplément de matière organique éluée, par rapport aux conditions qui prévalaient avant fertilisation, est essentiellement constitué par des acides humiques. Les courbes de filtration sur gel (Séphadex) révèlent l'apparition de composés de poids moléculaire élevé traduisant peut-être une polymérisation des acides fulviques sous l'influence de l'urée.