Publications du Service canadien des forêts

Effet de la fertilisation sur le milieu d'une sapinière naturelle. 1976. Gagnon, J.D. s.n., S.l. Rapport d'information LAU-X-24. 24 p.

Année : 1976

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 15272

La langue : Français

Séries : Rapport d'information (CFL - Québec)

Disponibilité : PDF (télécharger)

Sélectionner

Résumé

Au printemps 1966, un engrais minéral composé de NPK (10-10-10), fut appliqué seul, ou additionné de MgSO4, à des doses de 100, 45, 84 et 11 kg/ha de N, P, K et Mg respectivement, au sol d'une sapinière naturelle âgée de 45 ans située au lac Huron, Qué. Le meilleur traitement s'est avéré être celui du NPK seul donnant respectivement, cinq et 10 saisons de croissance après la fertilisation, des gains en hauteurs de 0.50 et 0.64 m, en surface terrière de 53 et 43% et en volume de 58 et 47% supérieurs à ceux obtenus par les témoins. L'épaisseur moyenne de l'écorce le long de la tige des arbres fertilisés était légèrement supérieure à celle des arbres témoins alors que la densité basale du bois ainsi que le pourcentage de carie n'étaient pas sensiblement changés par la fertilisation. L'activité microbienne de l'humus n'a pas été sensiblement modifiée par la fertilisation, ni la quantité de N ammoniacal qui, 10 ans après la fertilisation, était plus qu'optimum partout. Aucune différence marquée de la concentration en N, P, K, Ca et Mg dans les aiguilles des arbres n'a été constatée à la fin de l'expérience. A ce moment également, aucun effet résiduel du N et du K n'était apparent, mais il semblait exister un certain effet résiduel du P et du Mg sur les teneurs de ces éléments dans le sol.