Publications du Service canadien des forêts

Données nouvelles sur la fertilisation des plantations d'épinette blanche à Grand-Mère, Québec. 1968. Gagnon, J.D.; Boudoux, M. s.n., S.l. Rapport d'information Q-X-5. 18 p.

Année : 1968

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 15241

La langue : Français

Séries : Rapport interne (CFL - Québec)

Disponibilité : PDF (télécharger)

Sélectionner

Résumé

L'influence de la fumure organique appliquée au moment de la plantation sur la croissance de l'épinette blanche (Picea glauca (Moench) Voss) à Grand'Mère a toujours été décrite comme spectaculaire. Or, un examen du milieu nous a convaincu de l'inexactitude du critère de comparaison employé pour en arriver à une telle conclusion. En effet, la parcelle choisie comme témoin en 1920 s'étend sur deux sites nettement différents. En vue d'une meilleure appréciation de l'influence de la fumure organique sur la croissance des arbres à Grand'Mère, il nous a paru nécessaire d'étudier en 1966 le développement de ces plantations fertilisées, en le comparant à celui de parcelles représentatives, l'une des terres forestières, l'autre champs cultivés. Après 40 ans de croissance, le volume ligneux, la teneur en éléments minéraux des aiguilles, l'analyse de la croissance et les propriétés physico-chimiques des sols ne permettent pas de conclure à la supériorité des sites fertilisés sur ceux non fertilisés. Tout au plus pouvons-nous y déceler un effet momentané de la fertilisation; lequel effet se situe entre cinq et dix ans après la plantation et s'atténue au cours des vingt années suivantes pour finalement s'annuler lors de la période d'exploitabilité.