Publications du Service canadien des forêts

Érosion glacielle de la slikke, estuaire du Saint-Laurent. 1971. Dionne, J.-C. Rev. géomorphol. dyn. 20(1) : 5-21.

Année : 1971

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 15078

La langue : Français

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

Les slikkes du moyen estuaire du Saint-Laurent, en particulier celles de la côte sud, subissent chaque année une intense érosion par les glaces qui y creusent des sillons et des dépressions. accumulent des bourrelets vaseux et bouleversent en entièrement la surface. Cette érosion se produit lors du déglacement printanier. Les premières marées de vive eau d'avril désagrègent le pied de glace qui recouvre la slikke depuis la fin de décembre. La marée soulève les radeaux de glace qui sont ensuite entraînés par les courants. Les gros glaçons traînés en eaux peu profonde par le jusant labourent et affouillent la surface de la slikke. Il en résulte soit des rainures qui peuvent atteindre un à deux km de longueur, 125 cm de largeur et 45 cm de profondeur, soit des dépressions plus ou moins circulaires de 20 à 45 cm de profondeur par 20 à 400 cm de diamètre, ou encore des ensembles chaotiques composés de dépressions, de rides et de bourrelets de poussée.

Auteurs

Sujets