Publications du Service canadien des forêts

Caractéristiques du 14CO2 dégagé à la lumière et à l'obscurité par des feuilles de haricot, de radis, de tabac et de tournesol pendant et après une photosynthèse en présence de 14CO2. 1974. D'aoust, A.L.; Canvin, D.T. Physiol. Vég. 12(4) : 545-560.

Année : 1974

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 15031

Langue : Français

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

La technique de radio-isotope nous permet de mesurer le dégagement du CO2 durant une photosynthèse active. Durant la fixation du 14CO2, le CO2 dégagé est rapidement marqué au carbone-14 et son niveau de radioactivité est peu sensible à la concentration en oxygène du milieu. Pour une pression partielle plus élevée que 10 % en oxygène, l'activité spécifique du 14CO2 dégagé se situe entre 70 et 80 % par rapport au mélange offert. À la lumière, en l'absence du dioxyde de carbone, le taux de CO2 dégagé est proportionnel à la concentration en oxygène du milieu. Au début, le taux et l'activité spécifique du 14CO2 dégagé sont identiques à ceux mesurés durant la période de photosynthèse. À l'obscurité, au niveau du pic respiratoire, l'activité spécifique est identique à celle mesurée pour le 14CO2 dégagé durant la photosynthèse. Par contre le taux final de respiration montre rarement une activité spécifique plus élevée que 30 % du mélange offert. Nos résultats indiquent que le substrat responsable du dégagement du CO2 à la lumière provient d'au moins deux sources ou encore que plusieurs substrats sont impliqués dans ce dégagement. De plus les résultats suggèrent que le taux de CO2 dégagé au pic respiratoire peut être utilisé pour évaluer le taux de photorespiration.

Dernière mise à jour :