Publications du Service canadien des forêts

Results of aerial spraying in 1972 and 1973 to control the eastern hemlock looper (Lambdina fiscellaria fiscellaria (Guen.)) on Anticosti Island. 1981. Jobin, L.J.; Desaulniers, R. Environment Canada, Canadian Forestry Service, Laurentian Forest Research Centre, Sainte-Foy, Quebec. Information Report LAU-X-49E.

Année : 1981

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 14629

Langue : Anglais

Séries : Rapport d'information (CFL - Québec)

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

Une diminution de 85% des populations larvaires de l'arpenteuse de la pruche (Lambdina fiscellaria fiscellaria (Guen.)) fut obtenue sur environ 80% du territoire traité à l'insecticide fenitrothion à l'Île d'Anticosti en 1972. Aucune défoliaison ne fut signalée sur 90% de la superficie traitée et 10% des sapinières ayant reçu le traitement furent endommagées. En 1973, le programme de répression de l'arpenteuse de la pruche à l'Île d'Anticosti comprenait le traitement de 16 900 ha; une mortalité larvaire de 96,6% et 97,5% était observée dans les secteurs ayant reçu une et deux applications d'insecticide respectivement. Aucune défoliation ne fut signalée dans 75% du secteur traité et une défoliation légère à modérée fut observée sur 1 023 ha. L'action jumelée du traitement à l'insecticide et d'un entomopathogène appartenant au genre Entomophthora a été la cause principale qui mit fin à la pullulation de l'arpenteuse de la pruche à l'Île d'Anticosti.

En 1971, des inventaires aériens et terrestres de l'Île d'Anticosti démontraient qu'une importante pullulation de l'arpenteuse de la pruche avait endommagé 226 629 ha de forêt et que les sapinières étaient en grande partie détruites sur une superficie de 84 986 ha. L'insecte s'était également manifesté dans plusieurs sapinières, d'une superficie totale évaluée à 71 226 ha localisées sur la Côte-Nord plus particulièrement près de Havre-Saint-Pierre et dans le bassin des rivières Aguanus et Natashquan. Dans le but de protéger les peuplements de sapin de l'Île d'Anticosti et de la Côte-Nord menacés de destruction par l'arpenteuse de la pruche en 1972, le ministère de l'Énergie et Ressources du Québec, en collaboration avec la compagnie Consolidated-Bathurst Inc. et le Service canadien des forêts, élabora un projet de traitement à l'insecticide de 214 488 h à l'Île d'Anticosti et 71 226 ha sur la Côte-Nord.

Le traitement de 1972 à l'Île d'Anticosti eut lieu entre le 3 et le 12 juillet à l'aide de 15 avions TBM Avenger. Une double application d'insecticide, à un intervalle de 4 à 8 jours, fut réalisée à raison de 1 461 L/ha (140 6 g/ha d'ingrédient actif). À la suite du déclin naturel des populations de l'insecte sur la Côte-Nord le programme de traitement à l'insecticide envisagé fut annulé. Le programme de 1973 comprenait le traitement de 16 900 ha à l'aide du même insecticide qu'en 1972; seulement 4 180 ha furent traités suite au déclin prononcé des populations de l'insecte. Ce rapport renferme des observations sur la biologie de l'arpenteuse de la pruche ainsi qu'une description des méthodes utilisées pour estimer les population d'œufs, de larves et d'adultes de l'insecte.

Dernière mise à jour :