Publications du Service canadien des forêts

Insectes et maladies des arbres - Québec 1983. 1984. Lachance, D.; Benoit, P.; Laflamme, G.; Bonneau, G.; Picher, R. Association forestière québécoise, Québec (Québec). Forêt Conservation (Supplément) 50, 10: 1-32. 32 p.

Année : 1984

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 14605

Langue : Français

Séries : Rapport RIMA - Forêt conservation (CFL - Québec)

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

Ce rapport est une production conjointe de la section du Relevé des Insectes et des Maladies des Arbres du Centre de recherches forestières des Laurentides (RIMA-CRFL) et du Service d'Entomologie et de Pathologie du ministère de l'Énergie et des Ressources du Québec (SEP-MER). Antérieurement, le SEP-MER collaborait aussi à la préparation du rapport par la mise en commun des données de chaque organisme et fournissait un apport apprécié à la rédaction, mais cette année cette collaboration est augmentée et même les coûts de production sont partagés.

Les standards de production ne sont nullement changés de même que la rigueur de contrôle des données présentées. Les noms des localités citées dans le rapport demeurent ceux du Répertoire toponymique du Québec - 1978. Le terme "Division de recensement" (DR) est utilisé à la place de celui de municipalité de comté. À l'avenir, nous ferons un usage plus fréquent des régions administratives du MER comme unité de subdivision du territoire de la province, et nous utiliserons souvent la forme numérique 01 à 09 pour y référer. Les limites de ces régions apparaissent à la carte 7.

En 1983, la tordeuse des bourgeons de l'épinette demeure le principal problème entomologique. Les dégâts causés par l'insecte sont aussi importants que ceux de l'an dernier. Nous avons constaté une remontée générale du puceron des pousses du sapin et de l'arpenteuse de Bruce, noté la sévérité et l'étendue de l'infestation de la mineuse serpentine du tremble dans les régions 01 et 09, et remarqué la chute générale de la livrée des forêts.

En pathologie, le dépérissement des érablières a occupé une partie importante de nos efforts en relevé et estimation des dommages. De plus, le chancre scléroderrien du pin a aussi retenu notre attention, particulièrement en ce qui a trait à l'étude du comportement de la maladie en plantation.

Dernière mise à jour :