Publications du Service canadien des forêts

Trends in the frequency, extent, and severity of spruce budworm outbreaks in eastern Canada. 1983. Blais, J.R. Canadian Journal of Forest Research 13: 539-547.

Année : 1983

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 14354

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

L'historique des invasions de la tordeuse des bourgeons de l'épinette (Choristoneura fumiferana (Clem.)) pour les 200 ou 300 dernières années dans neuf régions de l'est du Canada montre que les invasions se sont produites plus fréquemment au 20e siècle qu'auparavant. Sur une base régionale, vingt-et-une invasions ont eu lieu au cours des 80 dernières années comparativement à 9 au cours des cent années précédentes. Avant le 20e siècle, les épidémies étaient confinées à des régions particulières et plus ou moins limités; depuis, elles se sont fusionnées pour couvrir de vastes territoires continus. Ceux-ci, à leur tour, ont augmenté en superficie; les invasions de 1910, 1940 et 1970, ont occupé 10, 25 et 55 millions ha respectivement. Les raisons pour lesquelles la fréquence, l'étendue et la sévérité des invasions ont augmenté, semblent attribuables principalement aux changement de l'écosystème forestier occasionnées par l'action de l'homme. La coupe-à-blanc, la protection contre les feux, et l'usage d'insecticides contre la tordeuse ont grandement favorisé la préservation et l'implantation de peuplements de sapin-épinette, ce qui a eu pour résultat de rendre la forêt plus susceptible aux attaques par la tordeuse. La sorte et le niveau de modification à la composition de la forêt suite à ces interventions sont décrits. Dans l'avenir, la plupart de ces interventions se poursuivront et leurs effets pourraient s'amplifier, surtout dans des régions où leur application est récente. D'autres pratiques, telle la plantation d'épinette blanche sur grande échelle pourraient accroître davantage la susceptibilité des forêts aux déprédations par la tordeuse. L'aménagement forestier, visant la réduction des peuplements de sapin-épinette, est préconisé comme une solution à long-terme au problème de la tordeuse. L'application de cette mesure, pendant que certaines interventions par l'homme occasionnent une prolifération du sapin, présente un très grand défi.