Publications du Service canadien des forêts

Ultrastructural study and cytochemical observations by means of enzyme-gold complexes of the fungus Ascocalyx abietina. 1987. Benhamou, N.; Ouellette, G.B. Can. J. Bot. 65: 168-181.

Année : 1987

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 14298

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

Le champignon Ascocalyx abietina (Lagerberg.) Schlaepfer-Bernhard, agent du chancre scléroderrien des conifères, est composé d'un mycélium septé de façon régulière. Toutes les cellules fongiques semblent délimitées par une épaisse paroi, elle-même entourée par un réseau fibrillaire dense. Parmi les caractéristiques ultrastructurales de ce champignon, les noyaux avec leurs prolongements multiformes et le réticulum endoplasmique avec son réseau orienté de façon parallèle sont considérés comme les éléments les plus particuliers. On a pu noter fréquemment la présence de simples ou de multiples endophyphes. Dans certains cas, un bri de paroi dans les cellules enveloppantes a entraîné un écoulement cytoplasmique. L'amylase, la chitinase, la β-galactosidase, la lipase et la cellulase complexées à l'or ont été utilisées dans le but de localiser différentes substances dans les cellules de l'A. abietina. Au moyen de tels complexes, le N-acetyl-D-glucosamine, les β-galactosides et les lipides ont pu être décelés dans les parois cellulaires, alors que des amas de glycogène ont été retrouvés dans des vésicules claires aux électrons. Ce travail présente les caractères ultrastructuraux de l'A. abietina et ajoute certains détails aux aspects cytochimiques rapportés récemment.