Publications du Service canadien des forêts

The timing of Erynia radicans resting spore germination in relation to mycosis of Choristoneura fumiferana. 1989. Perry, D.F.; Fleming, R.A. Can. J. Bot. 67: 1657-1663.

Année : 1989

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 14185

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

Les spores de repos de l'Erynia radicans germent après un passage au froid de deux mois à 4°C ou après vernalisation naturelle. Le pourcentage de germination augmente avec l'âge des spores pour atteindre un maximum de 77 % après 8 mois à 4°C. Pendant cette période les températures limites qui permettent la germination passent de 8-20°C après 3 mois, à 4-32°C après 8 mois à 4°C. Le temps moyen de germination et la variance diminuent avec l'âge des spores. Le pourcentage maximum et le temps moyen de germination diminuent avec une augmentation de la température après la vernalisation. La variance est stable de 12 h 20°C, mais augmente aux température post-vernalisation extrêmes. Il n'y a pas de différence entre les temps moyens de vernalisation entre les isolats, bien qu'on observe des différences dans le pourcentage maximum et la variance du temps de germination moyens. Les réactions à la température des populations de spores de repos pendant la vernalisation ainsi que celles qui surviennent par la suite (printemps et été) permettent la synchronisation de la présence d'inoculums actifs avec celle de l'insecte hôte au moment où les conidies sont les plus infectieuses. Les mycoses et les épizooties chez les Entomophthorales surviennent au sixième stade larvaire du Choristoneura fumiferana. L'auteur discute la chronologie des étapes du cycle vital des champignons appartenant aux Entomophthorales par rapport aux populations de l'hôte dans le système tordeuse du bourgeon de l'épinette, E. radicans, ainsi dans d'autres systèmes champignons parasites - insectes.