Publications du Service canadien des forêts

Productions sous tunnel ou au champ : influence sur la survie de plants de chênes après plantation. 1990. Labrecque, M.; Popovich, S. The Forestry Chronicle 66 : 494-497.

Année : 1990

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 14132

La langue : Français

Disponibilité : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

L'utilisation du tunnel à couverture de polyéthylène permet d'accroître grandement la croissance des plants. Cette rapidité avec laquelle les plants se développent peut-elle cependant affecter leur qualité et nuire à leur chance de reprise et de croissance après la plantation? Afin de vérifier cette hypothèse, des plantations expérimentales ont été réalisées avec deux espèces de chênes (Quercus macrocarpa Michx. et Q. rubra L.). La survie et l'accroissement en hauteur des plants produits, soit en une saison sous tunnel (PST), soit en deux ans au champ (PAC) selon les méthodes conventionnelles, ont été comparées. Pour les deux espèces considérées les plants PST ont présenté, après la plantation, des pourcentages de survie significativement supérieurs à ceux des plants PAC. Les analyses de la variation des taux de survie au cours des semaines et des mois qui ont suivi la plantation nous laissent croire que les différences observées s'expliqueraient par le fait que les plants de deux ans PAC subissent un choc de transplantation beaucoup plus considérable que celui que connaissent les plants PST. Tout en permettant de produire en une seule saison des plants de fortes dimensions, la culture sous tunnel favorise aussi un enracinement moins profond des plants à racines pivotantes. Le choc à l'arrachage est moins important et la reprise après la plantation, meilleure.